[GIT] : Les commandes que vous devez connaître !

Introduction


GIT est aujourd’hui le système de gestion le plus performant et pertinent. GIT a été développé par Linus Torvalds en 2005. Aujourd’hui, des millions d’entreprises l’utilisent pour gérer efficacement leur code et la version de celui-ci. Ce logiciel open-source peut être téléchargé pour les plates-formes Linux, Windows, Solaris et Mac. Vous pouvez avoir plus d’informations ici. Dans ce tutoriel, je vous montrerais les commandes GIT à connaître absolument !


Ce dont vous aurez besoin

Avant de nous attaquer aux commandes à proprement parler, assurez vous d’avoir les éléments suivants:
  • GIT d’installé sur votre système

Commandes GIT de base

  • Git config

L’une des commandes git les plus utilisées est git config. 

On l’utilise pour configurer les préférences de l’utilisateur : son mail, l’algorithme utilisé pour diff, le nom d’utilisateur et le format de fichier etc. 
Par exemple, la commande suivante peut être utilisée pour définir le mail d’un utilisateur:

  • git config --global user.email sam@google.com
  • Git init

Cette commande est utilisée pour créer un nouveau dépôt GIT :



git init
  • Git add

La commande git add peut être utilisée pour ajouter des fichiers à l’index. Par exemple, la commande suivante ajoutera un fichier nommé temp.txt dans le répertoire local de l’index:



git add temp.txt
  • Clone git

La commande git clone est utilisée pour la vérification des dépôts. Si le dépôt se trouve sur un serveur distant, utilisez:



git clone alex@93.188.160.58:/chemin/vers/dépôt

Inversement, si une copie de travail d’un dépôt local doit être créée, utilisez:



git clone /chemin/vers/dépôt
  • Git commit

La commande git commit permet de valider les modifications apportées au HEAD. Notez que tout commit ne se fera pas dans le dépôt distant.



git commit –m “Description du commit”
  • Git status

La commande git status affiche la liste des fichiers modifiés ainsi que les fichiers qui doivent encore être ajoutés ou validés.

Usage:


git status
  • Git push

Git push est une autre commandes GIT de base. Un simple push envoie les modifications locales apportées à la branche principale associée :



git push origin master
  • Git checkout

La commande git checkout peut être utilisée pour créer des branches ou pour basculer entre elles. 


Par exemple nous allons créer une branche:


command git checkout -b <nom-branche>

Pour passer simplement d’une branche à une autre, utilisez:



git checkout <nom-branche>
  • Git remote

La commande git remote permet à un utilisateur de se connecter à un dépôt distant. La commande suivante répertorie les dépôts distants actuellement configurés:



git remote –v

Cette commande permet à l’utilisateur de connecter le dépôt local à un serveur distant:



git remote add origin <93.188.160.58>
  • Branche git

La commande git branch peut être utilisée pour répertorier, créer ou supprimer des branches. Pour répertorier toutes les branches présentes dans le dépôt, utilisez:



git branch

Pour supprimer une branche:



git branch –d <nom-branche>
  • Git pull

Pour fusionner toutes les modifications présentes sur le dépôt distant dans le répertoire de travail local, la commande pull est utilisée.

Usage:


git pull
  • Git merge

La commande git merge est utilisée pour fusionner une branche dans la branche active. 


Usage:


git merge <nom-branche>
  • Git diff

La commande git diff permet de lister les conflits. Pour visualiser les conflits d’un fichier, utilisez



git diff --base <nom-fichier>

La commande suivante est utilisée pour afficher les conflits entre les branches à fusionner avant de les fusionner:



git diff <branche-source> <branche-cible>

Pour simplement énumérer tous les conflits actuels, utilisez:



git diff
  • Git tag

Le marquage est utilisé pour marquer des commits spécifiques avec des poignées simples. Un exemple peut être:



git tag 1.1.0 <insert-commitID-here>
  • Git log

L’ exécution de la commande git log génère le log d’une branche. 

Un exemple de sortie :


commit 15f4b6c44b3c8344caasdac9e4be13246e21sadw 
Author: Alex Hunter <alexh@gmail.com> 
Date: Mon Oct 1 12:56:29 2016 -0600
  • Git reset

Pour réinitialiser l’index et le répertoire de travail à l’état du dernier commit, la commande git reset est utilisée :



git reset --hard HEAD
  • Git rm

Git rm peut être utilisé pour supprimer des fichiers de l’index et du répertoire de travail. 


Usage:


git rm nomfichier.txt
  • Git stash

L’une des moins connues, git stash aide à enregistrer les changements qui ne doivent pas être commit immédiatement. C’est un commit temporaire.

Usage:


git stash
  • Git show

Pour afficher des informations sur tout fichier git, utilisez la commande git show . 

Par exemple:


git show
  • Git fetch

Git fetch permet à un utilisateur d’extraire tous les fichiers du dépôt distant qui ne sont pas actuellement dans le répertoire de travail local.


Exemple d’utilisation:


git fetch origin
  • Git ls-tree

Pour afficher un fichier arborescent avec le nom et le mode de chaque élément, et la valeur SHA-1 du blob, utilisez la commande git ls-tree .


Par exemple:


git ls-tree HEAD
  • Git cat-file

À l’aide de la valeur SHA-1, affichez le type d’un fichier à l’aide de la commande git cat-file . 


Par exemple:


git cat-file –p d670460b4b4aece5915caf5c68d12f560a9fe3e4
  • Git grep

Git grep permet à un utilisateur de rechercher dans les arbres de contenu des expressions et / ou des mots. 

Par exemple, pour rechercher www.hostinger.com dans tous les fichiers, utilisez:

git grep "www.hostinger.com"
  • Gitk

Gitk est l’interface graphique du dépôt local. 


Vous pouvez l’appeler en exécutant:


gitk
  • Git instaweb

Avec la commande git instaweb , un serveur Web peut être exécuté par interface avec le dépôt local. Qui redirige directement vers un serveur web. 

Par exemple:


git instaweb –httpd=webrick
  • Git gc

Pour optimiser le dépôt en supprimant les fichiers inutiles et les optimiser, utilisez:



git gc
  • git archive

La commande git archive permet à un utilisateur de créer un fichier zip ou tar contenant les composants d’un arbre du dépôt. 

Par exemple:


git archive --format=tar master
  • Git prune

Via la commande git prune , les fichiers qui n’ont pas de pointeurs entrants seront supprimés.


Usage:


git prune
  • Git fsck

Pour effectuer une vérification d’intégrité du système de fichiers git, utilisez la commande git fsck . 

Tous les fichiers corrompus seront identifiés:

git fsck
  • Git rebase

La commande git rebase est utilisée pour la réapplication des commits sur une autre branche. 


Par exemple:


git rebase master

Conclusion

Nous venons de vous montrer les commandes de base de GIT.


J’espère vous avoir été utile et vous dis à très bientôt pour un futur tutoriel !
O.ABAI 

About Oussama ABAI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 − 1 =